Quelques pages de tendresse

Lire est une activité familiale. Une passion dirais-je même. Nous avons 2 bibliothèques pleine à craquer des livres de Monsieur, et la collection de Merveille prend le même chemin. Ce n’est pas faute d’avoir fait le tri dedans, et d’avoir donner à Lumière ceux qui étaient trop « bébé » (ce qui n’empêche pas Merveille d’aller les regarder régulièrement). Bref, vous l’aurez compris, on aime vraiment ça chez nous.

J’ai donc décidé de vous faire partager nos lectures coup de cœur pour enfant. Ce sont à mon sens de vraies petites bulles de bonheur, des livres que nous affectionnons beaucoup Merveille et moi, à consommer de préférence sans modération.

+ Mon Amour +

de Pauline MARTIN et Astrid DESBORDES, édition Albin Michel JeunesseMon amour

Ce livre est le discours d’une maman à son fils. Elle lui explique l’aimer en toute situation : page de gauche, quand il fait quelque chose de bien et page de droite quand il fait moins bien dans la même situation. C’est un livre touchant qui permet aux enfants d’aborder le sujet des bêtises et celui des sentiments. Qu’une Maman (ou un Papa) peut être fâché, mais ne cesse pas pour autant d’aimer son enfant. Cela réconfortera tous ceux qui ont tendance à venir voir leur parent après une dispute en demandant « Tu m’aimes toujours ? ». Sans remettre en question mon amour pour lui après une punition, Merveille a quand même été très touché par ce livre. C’est notre préféré.

Mon amour2

+ Boîtes à bonheurs +

de Carl NORAC et Claude K. DUBOIS
boite a bonheur

La maman de Lola veut lui offrir un cadeau. Mes quelle surprise lorsque cette dernière choisit un lot de boîtes à monter soi-même. Ravie, Lola rentre et ni une ni deux se dépêche de construire ses deux boîtes. Elle les montre ensuite fièrement à sa famille en expliquant que ce sont des boîtes à bonheur, la petite pour les petits bonheurs, et la grande pour les grands bonheurs. Elle fait ensuite le tri dans ses possessions pour les ranger dans l’une ou l’autre.

Très doux et attendrissant, ce livre incite les enfants à prendre conscience de ces petits riens qui font la joie de vivre et que l’on savoure avec bonheur chaque jour : un ancien doudou, un jolie caillou trouvé sur plage, une fleur cueillie dans le jardin, un dessin… tout ces petits trésors, Lola les niche dans ses boîtes, comme on les capture dans notre cœur pour toute la vie. Ce thème permet de prendre conscience qu’une chose apparemment insignifiante peut avoir une valeur très précieuse à ne pas négliger. Une bonne leçon que même les adultes ont tendance à oublier 😉

boite a bonheur 2

+ Lou pti loup est jaloux +

d'Antoon KRINGS
Lou

Les bébés c’est super mignon… surtout chez les copains ! Lorsque Lou pti loup devient grand frère à son tour, il part bouder dans sa chambre et réfléchi à un moyen de se débarrasser de cette nuisance qui lui vole l’attention de ses parents et fait trop de bruits. Il profite alors d’un moment d’inattention pour prendre son petit frère et l’emmener dans les bois où il l’abandonne… avant de se rendre compte quelque pas plus loin de l’énorme erreur qu’il vient de commettre « Mais que vont dire Papa et Maman ? », ni une, ni deux, il fait immédiatement demi-tour pour le récupérer et s’excuser en le serrant fort dans ses bras.

Je trouve que c’est un très bon livre pour parler de l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur, et des sentiments mitigés que sa présence procure à un enfant. Car même si l’aîné(e) aime bébé, ça n’empêche pas les mille et une raisons d’être jaloux-se. Quel enfant n’a pas rêvé l’espace d’une journée de voir sa petite sœur ou son petit frère disparaître ? Ce conte permet aux enfants d’aborder plus sereinement ce sujet qu’ils peuvent avoir du mal à exprimer, et d’en réaliser les conséquences, le tout en toute tendresse.

J’affectionne globalement toute la collection des Lou P’tit Loup, excepté le premier. Il y en a 4 de parus et un 5ème est prévu pour fin août.

Lou2

Les avez-vous déjà lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Si vous avez d’autres livres à partager, n’hésitez pas à les faire connaître, notre petite famille sera ravie de les découvrir 😉

Publicités

Alice au pays des merveilles

Dévoreurs de livres

Avec mon chéri, nous adorons lire. L’un de nos rêves serait d’avoir une maison avec une bilbiothèque à l’ancienne mode. Un peu dans le même genre que celle qu’on ne voit que dans les films : étagère en bois ancien tellement haute qu’il faut une échelle sur raille pour aller récuperer les livres du haut.

Bref, je m’égare… Le fait est qu’on aime les livres et qu’on tient vraiment à transmettre cet amour à nos enfants.

Du coup, dans la chambre de Merveille, il a une petite bibliothèque déjà remplie de livres. Et il lui arrive souvent de se poser calmement sur un de ses fauteuils à côté pour les lire tranquillement. Il les feuillette un à un, observe les images et parfois même, essaye de raconter l’histoire à voix haute en se remémorant les nombreuses fois où je lui ai lu.

Même Lumière est maintenant capable de rester une bonne dizaine de minutes à feuilleter les livres de son frère. Car bien entendu, les livres premier âge ne l’interessent pas…

Et lorsque les enfants demandent un nouveau livre (essentiellement Merveille pour le moment), j’ai du mal à dire non. Je suis d’autant plus frileuse sur le sujet, que je crains de mettre un frein dans ma cultivation de leur appréciation des livres.

Mais sachant qu’un livre pour enfant coûte 10€ en moyenne, ça commence à avoir un coût.

Pour ne pas trop dépenser

Du coup, là que le beau temps est revenu, j’ai opté pour l’option bibliothèque municipale. Quel rapport avec le temps ? La bilbiothèque se situe dans un parc. Donc y aller par mauvais temps n’est pas très agréable, alors que par beau temps, c’est un réel plaisir.

Je digresse encore ! J’y ai donc inscrit l’aîné et nous y sommes allés mercredi dernier pour la première fois. Actif comme il l’est, je ne croyais pas vraiment qu’on y resterait plus de 5 minutes. Je partais sans me faire d’illusion, avec pour unique objectif qu’il se choississe un livre à emporter.

Quelle surprise j’ai eu ! Il aime tellement les livres, qu’on y est resté 1 heure. Tout calme qu’il était, à m’écoûter lui raconter une histoire ou à regarder un livre tranquillement dans son coin. Ce fut un moment vraiment sympathique.

Ca me confirme dans mon choix de freiner les achats et d’empreinter à la place.

Le seul hic, c’est qu’il aime beaucoup les livres éducatifs du style « Mes ptits docs », mais on ne trouve pas ce genre de livre dans la bibliothèque de notre ville. Ce sont plutôt des contes pour enfants. Ce qui n’est dans le fond pas plus mal, car ça va lui permettre de s’ouvrir l’esprit sur un autre type de lecture et cultiver l’Alice au pays des Merveilles qui est en lui 😉

wpid-20150325_144306.jpg

Lecture coup de coeur avant la rentrée

Aujourd’hui je vous fais partager ma lecture coup de cœur de l’été pour petit avant l’entrée en maternelle :
« Apprends à t’habiller avec p’tit loup » d’Orianne Lallemand.
Merveille adorant les loups, son oncle et sa tante lui ont offert pour ses 3 ans 2 livres de la collection P’tit loup ainsi que la peluche. Depuis c’est le grand amour et à chaque fois que je lui lis l’un des livres, il termine toujours par « Attends maman je vais te montrer », puis passant à la 4ème de couverture, me montrant la collection intégrale il enchaîne : »je veux celui là, celui-ci je l’ai, il me faut celui là » et ainsi de suite dans sa liste de course…
Il était donc naturel pour Prince Charmant quand il est tombé sur ce tome-ci (sans se faire trop mal je vous rassure 😀 ) de lui offrir pour l’aider à apprendre à se déshabiller et se rhabiller pour la rentrée.
Pourquoi ?
Car beaucoup de mamans me disent que les maîtresses n’aident pas plus que ça les enfants à s’habiller pour la récréation, donc si ils ne sont pas autonomes à ce niveau là, on les récupère malade 80% de l’année…
Et alors, quels résultats avec ce livre ?
Et bien, non seulement il adore, mais en l’espace de 4 lectures, il savait boutonner le caleçon de pti loup (et le déboutonner), faire et défaire le bouton pression, les scratchs des baskets, et refermer la salopette mais pas l’ouvrir. Le plus dur et le plus important n’est cependant pas encore maîtrisé : la fermeture éclair ! Il va donc falloir mettre les bouchés double si je ne veux pas le retrouver complètement malade après 2 récréations… Car savoir fermer son manteau est le plus important. 😉

>> Et vous, quelles astuces avez vous trouver pour permettre à vos enfants de devenir autonome avec leurs vêtements ?

wpid-1-11029740-1.jpg